Moineau soulcie

Petronia petronia (Linnaeus, 1766)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Passeridae Genre : Petronia

  • 46
    observations

  • 10
    communes

  • 13
    observateurs

  • Première observation
    1977

  • Dernière observation
    2019

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. De plus, le moissonnage des bases de données partenaires est toujours en cours, le nombre de données visualisables est amené à augmenter au fil du temps. Il est à noter que certaines données visualisables sont validées au niveau régional, et que d'autres sont encore dans un processus de validation. Ces dernières sont donc visualisables sans être formellement validées.

Informations sur l'espèce

Identification :

Sa tête porte un bec dont la mandibule inférieure est jaunâtre alors que la supérieure est grise avec une pointe plus foncée. La calotte est rayée de deux larges bandes gris foncé qui font ressortir une bande blanche sur le sommet de la tête ; deux bandes blanches sont visibles sur les sourcils au-dessus des yeux noirs et sont les marques distinctives du moineau soulcie.

  • Taille : 16 cm
  • Régime alimentaire : principalement des graines, mais aussi des insectes.
  • Longévité : 5 ans
  • Période d'activité : diurne

Habitat naturel :

Il niche dans les milieux ouverts, dans les régions avec beaucoup d’ensoleillement : versants pierreux, sablières, zones ouvertes avec des murs, parfois dans des zones d’habitations anciennes (ruines, vieux bâtiments).

Reproduction :

Le moineau soulcie est cavernicole. Il niche dans des trous de vieux arbres, de falaises (y compris nids de guêpiers) ou de vieux murs, des tiges métalliques creuses. La majorité de la population est monogame, mais une partie est polygame. Les mâles participent moins que les femelles à l’élevage des jeunes et tentent de séduire une deuxième femelle. Les femelles qui font une deuxième ponte peuvent alors abandonner la première que le mâle élève alors seul. Près d’un tiers des poussins ne sont pas du mâle du nid. En Europe, la ponte, de quatre à six œufs en moyenne, démarre de fin avril en Espagne à mi-juin dans les Alpes.

Non renseigné pour le moment
Passer petronia Linnaeus, 1766 | Petronia petronia hellmayri Arrigoni, 1902 | Petronia petronia petronia (Linnaeus, 1758)

Observations mensuelles