Traquet tarier, Tarier des prés

Saxicola rubetra (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Muscicapidae Genre : Saxicola

  • 364
    observations

  • 36
    communes

  • 61
    observateurs

  • Première observation
    1966

  • Dernière observation
    2019

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. De plus, le moissonnage des bases de données partenaires est toujours en cours, le nombre de données visualisables est amené à augmenter au fil du temps. Il est à noter que certaines données visualisables sont validées au niveau régional, et que d'autres sont encore dans un processus de validation. Ces dernières sont donc visualisables sans être formellement validées.

Informations sur l'espèce

Identification :

Les deux sexes ont le dos beige taché de brun, la gorge et la poitrine chamois, un ventre chamois pâle à blanc, une queue noire avec du blanc à la base des plumes externes. Le mâle en plumage nuptial a un masque noir sur la face, presque entièrement entouré par un sourcil et une bande malaire blanche, une gorge et une poitrine orange et de petites taches blanches sur les ailes. La femelle est plus terne avec un masque facial brun, une poitrine chamois pâle, un sourcil et une bande malaire beige et pas ou quelques petites taches blanches sur les ailes.

  • Taille : 14 cm
  • Régime alimentaire : le tarier des prés se nourrit essentiellement d'insectes et d'araignées.
  • Longévité : 5 ans
  • Période d'activité : diurne

Habitat naturel :

Le tarier des prés habite les prairies à foin ou à litière exploitées de manière peu intensive, les marais exondés et les pâturages. Il doit disposer de postes de chants dominants : hautes plantes, buissons, piquets ou clôtures.

Reproduction :

Le nid est édifié au sol dans une touffe d'herbe. La femelle y dépose de 5 à 7 œufs. L'incubation dure 14 jours. Les jeunes restent au nid entre 11 et 14 jours.

Menaces principales :

Régression générale des insectes et de ses habitats naturels, pratiques herbagères intensives.

Non renseigné pour le moment
Motacilla rubetra Linnaeus, 1758 |

Observations mensuelles