Huppe fasciée

Upupa epops Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Bucerotiformes Famille : Upupidae Genre : Upupa

  • 332
    observations

  • 42
    communes

  • 73
    observateurs

  • Première observation
    1967

  • Dernière observation
    2020

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. De plus, le moissonnage des bases de données partenaires est toujours en cours, le nombre de données visualisables est amené à augmenter au fil du temps. Il est à noter que certaines données visualisables sont validées au niveau régional, et que d'autres sont encore dans un processus de validation. Ces dernières sont donc visualisables sans être formellement validées.

Informations sur l'espèce

Identification :

La huppe fasciée est un oiseau de taille moyenne, au plumage orangé (femelle légèrement plus terne), barré de noir et blanc sur les ailes et la queue. Elle possède une huppe érectile, longue, orange, se finissant par du noir. Son bec est long, mince et recourbé. Ses ailes sont larges et arrondies, et ses pattes courtes mais puissantes.

  • Taille : 32 cm
  • Régime alimentaire : la huppe est exclusivement insectivore et ne se nourrit qu'au sol. Ses proies sont surtout de grosses larves d'insectes, (vers blancs, grillons, et courtilières, les larves de tipules, les nymphes de fourmis et même des vers de terre.
  • Longévité : 11 ans
  • Période d'activité : diurne
  • Migration : Elles migrent en général jusqu'en Afrique tropicale pour passer la mauvaise saison de l'hémisphère nord. L'hivernage est rare et accidentel en France, les rares cas signalés concernent probablement des oiseaux blessés ou affaiblis. En France, fin février dans le Sud, en mars ou avril dans les régions plus septentrionales. Elle quitte ces latitudes dès qu'elle a terminé sa nidification, au mois d'août et plus rarement en septembre.

Habitat naturel :

Elle fréquente les jardins, les bois, les vergers et les vignes ainsi que les zones ouvertes de terre nue ou d'herbe rase où elle peut aisément se nourrir.

Reproduction :

La huppe niche dans un trou d'arbre ou de rocher. Elle occupe parfois certaines constructions (bergeries, fermes et même des pavillons modernes), ainsi que les nichoirs artificiels et fréquemment d'anciennes loges de pics. En Europe, la huppe fait une, parfois deux couvées par an. La ponte a lieu en mai-juin : les 5-6 œufs, pondus sur le sol recouvert de quelques légers matériaux (plumes ou mousse). L'incubation est de l'ordre de 16 à 18 jours.

Menaces principales :

Modification de son milieu de vie (bocages), agriculture intensive, pesticides.

Non renseigné pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles