Aigle royal

Aquila chrysaetos (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Accipitriformes Famille : Accipitridae Genre : Aquila

  • 15
    observations

  • 13
    communes

  • 11
    observateurs

  • Première observation
    2005

  • Dernière observation
    2019

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. De plus, le moissonnage des bases de données partenaires est toujours en cours, le nombre de données visualisables est amené à augmenter au fil du temps. Il est à noter que certaines données visualisables sont validées au niveau régional, et que d'autres sont encore dans un processus de validation. Ces dernières sont donc visualisables sans être formellement validées.

Informations sur l'espèce

Identification :

L'Aigle royal est un aigle de grande taille, un des plus grands au monde, dont l'envergure dépasse les 2 mètres et le poids les 5 kg. C’est un rapace brun foncé, avec un plumage plus brun-doré sur la tête et le cou.

  • Taille : 90 cm
  • Régime alimentaire : il se nourrit de lapins, marmottes, écureuils, et de grands mammifères comme les renards, les chats sauvages et domestiques, de jeunes chèvres de montagne, de jeunes bouquetins, et de jeunes cervidés. Il consomme aussi des charognes, si les proies sont rares, ainsi que des reptiles. Enfin, il peut aussi se nourrir d’oiseaux, dont des espèces de grande taille comme des cygnes ou des grues, des corbeaux et des Goélands marins.
  • Longévité : 25 ans
  • Période d'activité : diurne
  • Habitat naturel :

    L'aigle royal qui niche principalement en falaise (milieu rupestre) se rencontre dans les montagnes d'Eurasie, comme les Alpes et les Pyrénées, en Asie de l'Est, au Maghreb et en Amérique du Nord : victime de persécutions, il a fui les plaines et est devenu presque exclusivement montagnard.

    Reproduction :

    Cette espèce est monogame. Le mâle et la femelle sont parfois unis pour la vie, fidèles à leur territoire et construisant jusqu'à cinq nids qu'ils utilisent pendant plusieurs années. Le nid, est bâti sur une falaise sous un surplomb, plus rarement dans un arbre. Chaque année en mars ou avril, la femelle pond de 1 à 3 œufs, parfois quatre mais souvent deux, Ils sont pondus à trois ou quatre jours d'intervalle, ce qui espace également les éclosions puisque la femelle commence à couver dès la ponte du premier œuf. La durée d'incubation varie de 35 à 45 jours, avec une moyenne de 42 jours. La femelle assure l'essentiel ou la totalité du temps de couvaison, surtout dans les premières semaines, le mâle chassant pour la nourrir et défendant le territoire. La plupart du temps un seul jeune survit : durant la deuxième quinzaine de vie, le plus fort (souvent le premier éclos) agresse et finit par tuer le plus faible sans que la concurrence alimentaire ne le justifie. Il effectue en moyenne son premier vol vers 10 semaines, mais reste au voisinage de l'aire. Les adultes lui tuent des proies, car le jeune mettra 32 à 80 jours supplémentaires pour acquérir son indépendance.

Non renseigné pour le moment
Aquila fulva (Linnaeus, 1758) | Falco chrysaetos Linnaeus, 1758 | Falco fulvus Linnaeus, 1758

Observations mensuelles