Cigogne blanche

Ciconia ciconia (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Pelecaniformes Famille : Ciconiidae Genre : Ciconia

  • 43
    observations

  • 15
    communes

  • 21
    observateurs

  • Première observation
    1992

  • Dernière observation
    2019

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. De plus, le moissonnage des bases de données partenaires est toujours en cours, le nombre de données visualisables est amené à augmenter au fil du temps. Il est à noter que certaines données visualisables sont validées au niveau régional, et que d'autres sont encore dans un processus de validation. Ces dernières sont donc visualisables sans être formellement validées.

Informations sur l'espèce

Identification :

La Cigogne blanche est un grand échassier au plumage blanc et noir. Les adultes ont de longues pattes rouges et un bec rouge long et droit en forme de poignard. L'œil sombre est inclus dans une zone de peau nue noire et oblongue qui donne à l'oiseau un aspect sévère.

  • Taille : 102 cm
  • Régime alimentaire : insectes, mollusques, divers autres invertébrés, poissons, amphibiens, reptiles, petits mammifères et petits oiseaux.
  • Longévité : 26 ans
  • Période d'activité : diurne
  • Migration : La Cigogne passe l'hiver en Afrique sub-saharienne et les oiseaux asiatiques en Inde. Depuis le dernier quart du 20e siècle, une fraction importante de la population européenne a été sédentarisée par maintien en captivité et suppression de l'instinct migratoire. C'est la raison pour laquelle on peut voir des Cigognes blanches en hiver en Europe. Cette sédentarité a été favorisée par un réchauffement global du climat (hivers plus doux) et par l'existence de centres d'enfouissement techniques où les oiseaux trouvent une nourriture artificielle qui leur convient tant bien que mal mais leur permet de survivre.
  • Habitat naturel :

    La Cigogne blanche privilégie les prairies herbeuses pour trouver son alimentation, les terres cultivées, souvent aux abords des cours d'eau, ainsi que les marais et les zones inondables.

    Reproduction :

    La Cigogne blanche se reproduit dans les zones agricoles ouvertes près de zones humides. Quand le mâle a choisi le nid, les partenaires se saluent en claquetant du bec. Quand l'entente est réussie, à force de parades et de caresses, l'accouplement donne lieu à d'audacieuses acrobaties. Chez la Cigogne blanche un couple n'élève qu'une seule couvée par an. La femelle pond généralement quatre œufs, mais des pontes d'un à sept œufs ont déjà été signalées. Un œuf est pondu tous les deux jours, mais l'incubation commence dès que le premier œuf est pondu, de sorte que l'éclosion, qui commence 33 à 34 jours plus tard, soit asynchrone. Les deux parents participent à l'incubation pendant la journée, mais la tâche est assurée la nuit par la femelle seule.

    Menaces principales :

    Changements importants subis par les milieux naturels et les espaces agricoles les aléas climatiques en migration et sur les lieux d'hivernage, ou encore la prédation par l'Homme en Afrique. L'utilisation massive de pesticides organochlorés qui a eu un effet immédiat sur certaines populations d'oiseaux comme les rapaces, les cigognes et d'autres prédateurs.

Non renseigné pour le moment
Ardea ciconia Linnaeus, 1758 |

Observations mensuelles