Fuligule milouin

Aythya ferina (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Anseriformes Famille : Anatidae Sous-Famille : Anatinae Genre : Aythya

  • 331
    observations

  • 5
    communes

  • 33
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2019

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. De plus, le moissonnage des bases de données partenaires est toujours en cours, le nombre de données visualisables est amené à augmenter au fil du temps. Il est à noter que certaines données visualisables sont validées au niveau régional, et que d'autres sont encore dans un processus de validation. Ces dernières sont donc visualisables sans être formellement validées.

Informations sur l'espèce

Identification :

C'est un oiseau de taille moyenne avec une une queue courte. Le mâle nuptial présente une tête brun-roux, un bec noir avec un trait distal gris clair. L’œil est rouge, la poitrine noir brillant, les flancs et le dos gris cendré clair, pouvant paraître presque blanchâtres en pleine lumière. La femelle adulte est gris brunâtre avec des flancs et un dos grisâtres, une poitrine, une calotte et un cou brunâtres plus foncés.

  • Taille : 58 cm
  • Régime alimentaire : graines, racines, feuilles et bourgeons de plantes aquatiques telles que les lentilles d'eau et les potamots. Il se nourrit également de mollusques, de crustacés, de vers et de larves d’insectes.
  • Longévité : 10 ans
  • Période d'activité : diurne
  • Habitat naturel :

    Le Fugilule habite principalement les marais, les étangs, les cours d'eau calmes et les anciennes gravières aux berges couvertes de roseaux et d'iris. Ce canard plongeur occupe aussi les réservoirs artificiels et plus particulièrement les lacs de barrage.

    Reproduction :

    La femelle effectue une ponte de 8 à 10 œufs par an en avril et mai. Le nid est au sol, près de l'eau dans une roselière. Après l'accouplement, le mâle reste en compagnie de la femelle jusqu'à ce qu'elle ait pondu mais il ne prend part en général ni à l'incubation ni à l'élevage des jeunes. Dès la naissance des poussins, la femelle les conduit à l’eau et dans les nénuphars, à découvert. Entre leur naissance et leur envol, les poussins auront parcouru de longues distances.

    Menaces principales :

    Cette espèce compte parmi les plus sensibles au saturnisme aviaire faisant suite à l'ingestion de grenaille de plomb comme gastrolithe. Elle est également menacée par la perte de son habitat.

Non renseigné pour le moment
Anas ferina Linnaeus, 1758 | Nyroca ferina

Observations mensuelles